La raison du tricheur n’est pas toujours la meilleure!

Jean de La Fontaine m’excusera sans doute d’avoir adapté sa célèbre maxime, gageons qu’il eut été un des premiers à dénoncer ce scandale…

Après les chaines publiques allemandes qui boycottent le Tour, voici Adidas qui vient d’annoncer la fin de ses partenariats dans le Cyclisme, au vu des récentes et nombreuses affaires de dopage.

Au fil du temps, de plus en plus de langues se délient, et cessons de ne rien vouloir voir, le dopage est généralisé, et ce depuis de – trop – nombreuses années. Que ce soit les Leblanc (JM, le saint-n’y-touche), Fignon, Hinault, Criquelion, Riis, et autres, tous y sont passés, et y passent encore! Au vu de l’allure du pelotons dans les cols cette année encore, qui oserait regarder son miroir le matin en se disant : « Je suis un coureur propre ».

À ceux qui penseraient naïvement que le phénomème est récent, suite à la surmédiatisation du sport, remontons le temps pour citer Anquetil, quintuple vainqueur de la grande boucle déclarer : « Je préfère me faire une piqûre de caféïne que de boire trois tasses de café… » Éloquent. Même notre sacro-saint Eddy Merckx, fut contrôlé positif après un tour d’Italie. La presse de l’époque parla de machination…

Que ce soit au niveau des jeunes, souvent prêts à tout pour percer, ou même des cyclo-touristes, voulant sur-performer à la ballade dominicale, tous sont concernés, victimes, et trafiquants… C’est tout un sport qui est malade, si beaucoup aiment le vélo, le Cyclisme commence à en dégoûter plus d’un.

Lueur d’espoir… Ce que les multiples contrôles, certes de plus en plus poussés, n’arrivent pas à faire, Adidas et les chaines télé, vont peut-être le réussir. Privé de médias, donc de fonds, le cyclisme va peut-être vivre sa perestroïka. Et se rendre compte qu’au delà des statistiques, des vitesses moyennes, c’est l’effort et l’abnégation que le public admire, pas les 65 km/h à hauteur d’une ligne d’arrivée…

Espérons que le sport en sortira vainqueur, de même que les cyclistes, et l’on pense surtout aux sans-grades, porteurs d’eau des stars du peloton, qui sont bien obligés, pour gagner leur croûte, de faire partie d’un système qu’ils aborrhent.

Un site à mettre en évidence sur le dopage dans le cyclisme : Cyclisme et Dopage. On ne loupera ni le bêtisier, ni la graphique du bas de la page de garde…

Publicités

One Response to La raison du tricheur n’est pas toujours la meilleure!

  1. Tous pourris… en cyclisme, cet adage poujadiste, n’est pas peut-être pas poujadiste !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :