Hermitage et Sylvaner vin de glace…

22 juillet 2008

Chose promise, chose due… N’ayant pas prevu d’entree pour cause de second BB qui prend du temps, j’ai attaque apres un apero au Mas Amiel 10 ans d’age, un gigot d’agneau, accompagne de l’Hermitage mentionne precedemment, pour finir par une salade de fruits frais, servie avec le Sylvaner…

Hermitage 1985 – Louis de Vallouit

Tout d’abord, ne cherchez pas ce domaine pour la cuvee 2006, il a ete repris il y a quelques annees par Guigal. Mieux vaut par une maison comme celle la me direz-vous, que par JP Chenet, l’une faisant du vin, l’autre un laxatif bas de gamme…

Apres 23 de conservation, l’ouverture reste un moment excitant… La robe du vin est deja sur des couleurs de tuiles, logique vu son grand age. Son nez nous offre des fruits rouges, assez frais, quelques notes d’ epices, et apres aeration, un fin parfum de tabac et de cuir. En bouche, ses tanins sont fondus, le vin exprime sa finesse et son style, tout en aromes et en longueur… Un tres beau moment, et une tres belle bouteille… J’aime beaucoup la finesse de ce genre de vins…

Seconde etape, le Sylvaner

Sylvaner 2001, recolte en vin de glace – Seppi Landmann

Tout d’abord, un petit mot sur Seppi, passionne, qui produit des vins avec son style propre, faisant fi des tendances du moment, voire des AOC dans certains cas. Pour se procurer ses vins, le mieux est de les acheter au domaine, les tarifs primeurs etant tres avantageux…

Le Sylvaner n’est pas particulierement connu pour ses vinifications liquoreuses, il a plutot reputation d’un vin facile, a boire jeune. Seppi prend ici le contrepied, et sort une cuveee recoltee en vin de glace, montrant que non seulement le cepage vaut le detour, mais surtout, que le vigneron se rapproche ici de l’artiste plutot que de l’agriculteur.

La robe de ce Sylvaner est ambree, avec de beaux reflets dores… Le nez offre des zestes d’agrumes confits, une legere touche d’abricots et de fruits confitures, un regal! En bouche, l’attaque est franche et se caracterise par un bel equilibre entre l’acidite et le cote liquoreux, avec une belle onctuosite… La longueur en bouche est tout a fait surprenante, faisant de vin un vrai delice! C’est un 2001, mais je crois que je vais attendre encore quelques annees avant d’ouvrir ma seconde bouteille…


Que boire demain?

19 juillet 2008

Demain, repas de famille, a la maison. Comme souvent avec ceux capables de l’apprecier, j’essaie d’ouvrir une bonne bouteille, ou plus si affinites…

Ma shortlist pour demain est la suivante :

– Hermitage rouge 1985 – L. de Vallouit

– Amarone Campolongo di Torbe 1999 – Masi

– Sylvaner vin de glace 2001 – Seppi Landmann (pour le dessert of course)

Entre les 2 premiers mon coeur balance, mais pour l’instant je penche fort pour l’Hermitage, l’Amarone a encore le temps de vieillir…

Rendez-vous lundi pour l’autopsie…